plantoir


plantoir

plantoir [ plɑ̃twar ] n. m.
• 1640; de planter
Outil agricole, piquet à pointe métallique servant à pratiquer des trous dans la terre pour y mettre des plants, parfois des graines. Enfoncer le plantoir. Plantoir à bulbes.

plantoir nom masculin Outil droit ou coudé, terminé par un cône métallique utilisé pour creuser le trou qui recevra le plant.

plantoir
n. m. AGRIC Outil conique servant à faire des trous dans le sol pour y repiquer des plants ou y semer des graines.

⇒PLANTOIR, subst. masc.
Outil à main de jardinier servant à creuser des trous dans la terre pour y repiquer des plants et, dans certains cas, y semer des graines. Une main fine, dont je chéris les trois petits durillons qu'elle doit au râteau, au sécateur et au plantoir (COLETTE, Mais. Cl., 1922, p.74). Le plantoir droit ou coudé, avec une partie en bois et une en acier ou tout en métal, sert à repiquer les plants. Le plantoir creux, ou plantoir à bulbe, extrait du sol de petits volumes cylindriques de terre (BÉN.-VAESK. Jard. 1981).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1640 (OUDIN Ital.-Fr., s.v. piantatoio). Dér. de planter; suff. -oir.

plantoir [plɑ̃twaʀ] n. m.
ÉTYM. 1640; de planter.
Outil agricole, sorte de piquet parfois muni d'une pointe métallique servant à pratiquer des trous dans la terre pour y mettre des plants, parfois des graines. || Enfoncer le plantoir. || Plantoir de jardinier. || Semis au plantoir ( aussi Déplantoir).
COMP. Canne-plantoir.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • plantoir — Plantoir. s. m. Outil de bois ferré par le bout, dont les Jardiniers se servent pour planter des parterres des bui, des fraisiers, des herbages, comme des laituës & de la chicorée …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Plantoir — Un plantoir est un outil individuel comportant une extrémité en forme de cône en bois, en composite ou en acier, servant à faire des trous plus ou moins larges dans le sol fraichement bêché. Il existe plusieurs type de plantoirs : plantoir à …   Wikipédia en Français

  • PLANTOIR — s. m. Outil de bois, pointu et quelquefois ferré par le bout, dont les jardiniers se servent pour faire dans la terre les trous où ils veulent mettre des plantes ou des graines …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PLANTOIR — n. m. Outil de bois, pointu et quelquefois ferré à l’extrémité, dont les jardiniers se servent pour faire dans la terre les trous où ils veulent mettre des plantes ou des graines …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • plantoir — (plan toir) s. m. Morceau de bois dur garni ou non de fer, recourbé à l une de ses extrémités, plus ou moins aigu à l autre, destiné au repiquage des plantes. ÉTYMOLOGIE    Planter …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • plantoir — nm. panfon, planta tyu <plante chou> (Saxel). E. : Homme …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • canne-plantoir — [kanplɑ̃twaʀ] n. f. ÉTYM. 1951, in T. Ballu, le Machinisme agricole, p. 64; de 1. canne, et plantoir. ❖ ♦ Agric. Plantoir perfectionné formé de deux mâchoires en forme d entonnoir dans lesquelles on place le tubercule. Au plur. || Des cannes… …   Encyclopédie Universelle

  • taravelle — [ taravɛl ] n. f. • 1600; du lat. terebellum ♦ Région. Plantoir en forme d étrier, employé par les viticulteurs du Bordelais et des Charentes, pour planter la vigne. ⇒TARAVELLE, subst. fém. Régional A. VITIC. ,,Plantoir utilisé dans le sud ouest… …   Encyclopédie Universelle

  • pal — 1. pal [ pal ] n. m. • fin XIe ; lat. palus 1 ♦ Longue pièce de bois ou de métal aiguisée par un bout. ⇒ 1. pieu. Arbre soutenu par des pals. Spécialt Le supplice du pal, consistant à enfoncer un pieu par le fondement dans le corps du condamné (⇒ …   Encyclopédie Universelle

  • plantation — [ plɑ̃tasjɔ̃ ] n. f. • XIVe, rare av. XVIe; planteson 1190; lat. plantatio I ♦ 1 ♦ Action, manière de planter. Plantation à la bêche, au plantoir. Faire des plantations dans un jardin. La plantation d un arbre. Plantation en ligne, en carré, en… …   Encyclopédie Universelle